27 Sep THÉRAPIES NON MÉDICAMENTEUSES EN EHPAD : DES INITIATIVES INNOVANTES AU SERVICE DES RÉSIDENTS

Dans le cadre de ses missions, le Gérontopôle AURA accompagne et valorise les projets innovants portés sur le territoire AURA à travers des évaluations, des études d’usages, et/ ou des expérimentations. Il s’inscrit notamment dans une démarche de « parcours » en considérant les écosystèmes et les organisations. Les thérapies non médicamenteuses sont reconnues par la HAS comme une thérapie à part entière. Elles peuvent prendre différentes formes et venir en soutien des professionnels. L’Activité Physique Adaptée (APA) par exemple apparait comme une solution efficace de (re)mise en mouvement de la personne par le « plaisir » qui agit directement sur le bien-être social et psychologique des résidents. Les innovations technologiques s’inscrivent également dans les pratiques en complément du soin courant dans une volonté d’amélioration de la qualité de vie et du bien-être en institution. Après une présentation générale autour des thérapies non médicamenteuse, l’objectif est de valoriser les expérimentations du territoire AURA qui œuvre pour le mieux-être des résidents. Dans ce cadre, nous présenterons une étude clinique qui a pour objectif de mesurer l’impact de la réalité virtuelle sur les troubles du comportement des patients déments. Nous présenterons également les évaluations et études d’usages de solutions innovantes à destination des résidents à travers par exemple un projet de co-création de fresque murale en établissement (qui s’apparentent à une forme d’art thérapie) et un projet de stimulation cognitive via un outil numérique de type tablette. Il s’agira aussi de rendre compte de l’impact de ces outils et des thérapies non médicamenteuses (AP/ réalité virtuelle…) sur le bien être des résidents et des professionnels qui les accompagnent. Une réflexion sera alors mener sur la valorisation des métiers du grand âge à travers de nouvelles pratiques collectives et inclusives qui dépassent le soin. A ce titre, l’approche par les thérapies/interventions/alternatives non médicamenteuses proposée apparait comme un moyen de concilier « protection des résidents » et « qualité de vie ».

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.